À l'Assemblée

Dans l’hémicycle

Questions orales sans débat du 27 février 2024. Interpellation du Ministre des Transports pour défendre la ligne de train de nuit Rodez-Paris

27 février 2024

J’ai interrogé ce mardi 27 février le Ministre des Transports sur les multiples défaillances de la ligne de train de nuit Rodez-Paris au cours des derniers mois.

Après avoir posé une question écrite au gouvernement en novembre dernier et récemment proposé une démarche commune aux autres parlementaires de l’Aveyron, je compte bien continuer à porter ce dossier. Les Aveyronnais ne sont pas des citoyens à part dans la République et méritent l’accès à un service public de qualité et fonctionnel.

Retrouvez mon intervention et la réponse, malheureusement trop insuffisante, du Ministre.

Déserts Médicaux : l’urgence est là ! Laurent Alexandre interpelle le ministre de la Santé

19 décembre 2023

Séance de Questions au gouvernement du 19 décembre 2023. Laurent Alexandre, député LFI-NUPES de la 2e circonscription de l’Aveyron alerte le ministre de la Santé sur une urgence pourtant connue de longue date : les déserts médicaux. Parmi eux, l’Aveyron et notamment Decazeville dont l’hôpital local souffre. Le service des Urgences est « régulé » depuis l’application de la loi Rist. Sa réponse est insatisfaisante. Une visite de la ministre Agnès Firmin Le Bodo à Decazeville est prévue ce 21 décembre à Decazeville.

Laurent Alexandre défend :

  • une proposition de loi contre les déserts médicaux afin de réguler l’installation des médecins libéraux
  • une proposition de loi pour appliquer également aux hôpitaux privés le plafonnement de la rémunération des médecins intérimaires du public

Intervention contre la multiplication des casinos

6 décembre 2023

L’Assemblée Nationale s’est prononcée pour réduire les inégalités territoriales en… ouvrant des casinos.

Cette loi a été votée par les députés macronistes, RN et LR.

J’ai défendu la santé publique et la protection des joueurs, la hausse de la Dotation Globale de Fonctionnement pour les communes, la présence des services publics sur nos territoires. Nous n’avons pas les mêmes priorités.

Loi de Finances 2024 : Mon intervention à la tribune sur les crédits "Investir pour la France de 2030"

2 novembre 2023

Dans le cadre du Projet de Loi des Finances pour 2024, j’ai présenté un rapport pour avis de la commission des Affaires économiques sur les crédits du plan « Investir pour la France de 2030 ».

Je présente à la tribune de l’Assemblée nationale les principales insuffisances de ce plan, formule de nombreuses préconisations et m’intéresse particulièrement à deux problématiques :

– la voiture électrique pour laquelle je pointe le risque d’une France à 2 vitesses

– la santé du futur qui néglige celle du présent et occulte la priorité absolue qui doit être donnée à l’accès à la santé pour tous

Retrouvez mon rapport en suivant ce lien : Avis n°1723 – Tome IX – 16e législature – Assemblée nationale (assemblee-nationale.fr)

Retrouvez l’intégralité de mon intervention à la tribune :

Mon intervention à la tribune au sujet de la loi "Industrie verte"

16 octobre 2023

Greenwashing : « Méthode de marketing consistant à communiquer auprès du public en utilisant l’argument écologique de manière trompeuse pour améliorer son image ». Tel est le projet de loi Industrie verte que vous présentez. Un texte vide, qui passe à côté des principaux enjeux de notre temps.

❌ Une occasion manquée de planifier par les besoins.
❌ Une occasion manquée pour engager un protectionnisme écologique et social

Nous proposons ➡️
✅ Pour un modèle de production soutenable, nous devons planifier, donner les moyens aux services de l’État et des collectivités, donner la voix aux salariés et soutenir nos friches et entreprises délaissées.

Mon intervention dans le cadre de la Discussion Générale: 

Question au gouvernement sur la généralisation du RSA sous condition

27 juin 2023

« Vous stigmatisez les chômeurs alors que nous devrions tendre la main à ceux qui sont dans la difficulté. On dirait que vous voudriez que les pauvres aient honte d’être pauvre. »

Retrouvez ma question au gouvernement sur France Travail et la généralisation du RSA sous condition.

Lutter contre l'inflation alimentaire et protéger les revenus paysans

22 mars 2023

Plus de 8 millions de personnes dépendent de l’aide alimentaire. L’inflation sur les produits alimentaires dépassera les 15% à la mi-2023.
Que fait votre gouvernement face à cela? Plutôt que de s’attaquer à l’inflation, vous choisissez de supprimer 2 ans de retraite à tous les Français. Vous le faites en dégainant les outils les plus autoritaires de la 5ème République pour passer en force votre réforme.
Quand il s’agit de de maltraiter notre droit à la retraite, vous utilisez l’arme nucléaire du 49-3.
Quand il s’agit de protéger les Français de l’inflation, vous utilisez un pistolet à eau cassé.
Mon intervention à la tribune.

Contre la retraite à 64 ans

17 février 2023

« C’est parce que vous êtes 19 millionnaires dans votre gouvernement que vous continuez à protéger vos amis les ultras riches ? »

Les macronistes refusent une fois de plus d’entendre qu’il existe d’autres solutions que de faire travailler les Français jusqu’à 64 ans.

Contre la retraite à 64 ans

8 février 2023

« Ouvrier, j’ai travaillé 29 ans en usine. J’ai vu mes collègues usés, souffrir de métiers pénibles ». Je suis intervenu contre la réforme des retraites qui supprime 2 ans de vie à la retraite. Le pays a besoin d’apaisement. Le gouvernement doit retirer sa réforme dogmatique.

Discussion Générale sur la proposition de loi d’approvisionnement des Français en produits de grande consommation

18 janvier 2023

Mercredi 18 janvier, je suis intervenu pour la première fois à la tribune de l’Assemblée Nationale à l’occasion de la proposition de loi d’approvisionnement des Français en produits de grande consommation.
J’ai défendu à cette occasion les grands absents de cette loi, à savoir les consommateurs d’un côté et les paysans de l’autre, qui sont réduits à de simples variables d’ajustement.

Intervention contre l’agrivoltaïsme – Projet de loi d’accélération des énergies renouvelables

14 décembre 2022

Début décembre j’ai soutenu cet amendement dans l’hémicycle, dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’accélération de la production d’énergies renouvelables. L’objectif de cet ajout est d’éviter la prolifération du photovoltaïque en plein champ.

Nos terres agricoles ont vocation à rester nourricières, pas à devenir des terrains de spéculation et de placements financiers. Le Président de la République a lui-même fixé pour objectif une production de 100GW d’énergie photovoltaïque en 2050. Or, l’ADEME évalue dans ses rapports de 2018 et de 2019 des gisements à 123GW sur grande toiture, 49GW sur les friches industrielles et 4GW sur les parkings. Il n’y a donc pas besoin de se précipiter d’artificialiser des terres agricoles pour produire de l’énergie photovoltaïque, d’autant plus que tous les syndicats agricoles et la chambre d’agriculture de l’Aveyron n’y sont pas favorables.

Oui aux énergies renouvelables, mais pas n’importe où, n’importe comment et à n’importe quel prix. Je regrette le rejet de cet amendement, qui laisse le champ libre aux lobbies…

Question au gouvernement sur la SAM

19 juillet 2022

Nous avons appris mi-juillet que le projet de reprise de l’activité de la SAM porté par un industriel français et soutenu par les collectivités locales a été retiré. Pourquoi ? Parce que l’Etat et Renault refusent de s’y engager. C’est un abandon lâche et cruel des populations concernées, des salariés mais aussi des intérêts économiques du pays.

Monsieur le Ministre, comment pouvez-vous parler de réindustrialisation de la France et laisser délocaliser toutes les fonderies ?

La stratégie du gouvernement et de Renault est-elle qu’il n’y-ait plus une seule fonderie en France ?

Vous engagez-vous à intervenir auprès de Renault pour assurer des commandes pour permettre la reprise de la SAM ?